Une plongée romantique dans le Paris des artistes en Gare de Lyon

David Paquin

Durant tout l’été, le Petit Palais présente  Paris romantique 1815-1848 en évoquant l’une des grandes périodes fondatrices de l’identité de Paris.

Rubriques associées :
Culture, Art

L’exposition offre un vaste panorama de Paris durant les années romantiques, de la Restauration à 1848, en passant par la révolution de 1830 et la Monarchie de juillet.

Plus de 600 œuvres : peintures, sculptures, costumes, objets d’art, mobilier, plongent le visiteur dans le monde artistique, culturel et politique de l’époque. Grâce à une scénographie immersive, le parcours invite à une promenade dans la capitale à la découverte de quartiers emblématiques.
Suivant le déroulé d’une journée, il débute au petit matin dans les salons du palais des Tuileries, résidence royale et siège du pouvoir politique, pour se poursuivre par une balade au Palais-Royal, temple animé du commerce et des plaisirs. Situé près de la gare Saint Lazare, le quartier de la Nouvelle Athènes abrite de nombreux ateliers d’artistes, comme celui de Delacroix, Géricault ou Ary Scheffe… . La journée se termine sur les Grands Boulevards des théâtres, lieu de promenade et de distraction favori des Parisiens qui viennent applaudir les grandes « vedettes » telles la comédienne Marie Dorval ou les danseuses Fanny Essler et Marie Taglioni.
Dans le même temps, l’exposition se prolonge au musée de la Vie romantique qui propose une immersion au cœur des salons littéraires et mondains de l’époque.
Ces salons expriment la fraternité des arts recherchée par le mouvement romantique qui met en écho la littérature, les beaux-arts et la musique.

David Paquin
sur 3