Solidarité à la gare Montparnasse

La gare Montparnasse s’engage dans la prise en charge de l’errance et l’action sociétale.

Rubriques associées :
Culture, SNCF Gares & Connexions

En 2011, le dispositif Alerte exclusion  a été mis en place. Afin d’aider à la mise en place de ce dispositif, différents acteurs s’associent à la gare. Ils peuvent identifier les personnes présentant des risques de précarités et aider à leur réinsertion.

Les acteurs solidarités :

  • En gare Montparnasse, plusieurs acteurs solidarités nous accompagnent. On retrouve par exemple les associations Aurore, La Croix Rouge, Huma Pharma et Bienvenüe Montparnasse qui effectuent entre autres des maraudes, des domiciliations, des prises en charges, etc. Afin de coordonner le travail de ces différents acteurs, la FNARS (Fédération Nationale des Associations d'accueil et de Réinsertion Sociale) a été mandatée. La gare travaille également avec la Fondation SNCF qui a fait de la solidarité l’un de ses domaines de prédilection.

Les moyens de signalement :

  • Les agents et commerçants de la gare Montparnasse sont habilités à identifier une personne présentant des risques de précarité. Ils préviennent alors la référente sociale SNCF de la gare qui fait le lien avec l’association Aurore, chargée d’identifier, d’entrer en contact et d’effectuer un travail social avec les personnes. En 2015, 252 signalements ont été réalisés grâce au dispositif Alerte Exclusion.

Les actions réalisées :

  • La référente sociale SNCF de la gare et les partenaires de prise en charge de l’errance en gare travaillent ensemble afin de vérifier le fonctionnement des actions misent en place. Pour ce faire, ils effectuent ensemble des tours de gare sociétale (2 fois par an) et des tours d’observation errance (une fois par mois).
  • La gare Montparnasse applique la clause d’insertion dans les contrats avec ses prestataires (Schindler et Sud Service) et valorise les ateliers protégés (Emmaüs, Prestation de service, Protection sociale, Les fourneaux de Marthe et Matthieu, Ateliers de Jemmapes) lors de l’achat d’objets ou de prestations de services.

Toutes ces actions permettent d’améliorer la prise en charge des personnes en errance, tout en assurant tranquillité et sûreté aux voyageurs. Cela répond à l’objectif majeur du dispositif Alerte exclusion.