Réaménagement de la gare de Paris-Nord Wilmotte & Associés Architectes

2015-2023 : La Gare du Nord se transforme pour mieux accueillir ses 700 000 visiteurs quotidiens et se réancrer dans la ville.

Rubriques associées :
Travaux, Les gares se transforment

Première gare d’Europe, 3e au monde, la gare du Nord accueille, chaque jour, 700 000 visiteurs (voyageurs, clients du quotidien, touristes et résidents du quartier), soit l’équivalent de 9 stades de France à guichets fermés ou d’une ville entière comme Bordeaux, Athènes ou Amsterdam.

Porte d’entrée internationale de Paris, plus gros hub de déplacements quotidiens en France, la gare du Nord accueille sur 80 000 m2 plus de 2 000 trains par jour : Eurostar et Thalys vers le nord de l’Europe, TGV et Intercités, enfin TER et Transilien.Elle est connectée à 3 lignes de métro, 12 lignes de bus et 7 lignes Noctilien.

Édifiée en 1864 et agrandie en 2001 avec deux halles desservant l’Ile de France, la gare du Nord représente un enjeu crucial pour la mobilité au XXIème Siècle ainsi que pour la compétitivité et le bien-être de la ville de Paris et de l’Ile de France.

Entre 2015 et 2018, une première série de transformations améliore l’accueil et le service au client:

D’ici novembre 2015, la priorité est donnée aux transports du quotidien.

La gare souterraine qui donne accès aux RER B et D change d’ambiance pour accroître le sentiment de bien-être et de sécurité : remplacement de l’éclairage, des peintures gris clair et blanc, du mobilier et des escaliers mécaniques, tant au niveau des quais que de l’étage supérieur (mezzanine). La quasi-totalité des magasins en gare est renouvelée pour améliorer et diversifier la gamme de services du quotidien.

Enfin, l’artiste irlandais Liam Gillick métamorphosera l’équivalent de 2 km des murs le long des voies des lignes B et D, en une vaste fresque symbolisant son engagement sur la lutte contre le changement climatique. L’ensemble de ce dispositif permettra en outre à Paris d’être au rendez-vous de COP 21 en novembre prochain.

D’ici l’été 2016, le terminal Transmanche sera doublé et rénové.

Avec l’augmentation de 20 % du trafic que les nouvelles rames Eurostar vont faciliter, zone de contrôle, salle d’embarquement et espaces d’attentes seront agrandis. De nouveaux commerces accompagneront cette croissance. Le « lounge » actuellement positionné à l’extrémité du terminal Eurostar sera reconstruit à l’emplacement de l’ancien hôtel intérieur à la gare, au 2e étage, desservi par une longue coursive d’époque. En parallèle, une nouvelle brasserie confiée au chef Thierry Marx et aménagée par l’architecte Patrick Bouchain offrira deux ambiances différentes sur plus de 670 m2, entre la gare historique et la verrière Transilien. L’ensemble de ce dispositif permettra en outre à Paris d’être au rendez-vous de l’Euro 2016.

D’ici 2018, le quai transversal devient lumineux, fluide et pratique.

Situé au coeur du bâtiment historique et des différents accès à la gare, le quai transversal redevient l’élément clé : la circulation des voyageurs sera repensée, tandis que les services de restauration et d’attente seront remodelés pour transformer ce quai en une rue commerçante intérieure. La répartition des écrans d’information devant les quais longitudinaux permettra de supprimer l’immense panneau des départs et l’encombrement qu’il occasionne à ses pieds. Mise en place d’un sol de pierre, nouvel éclairage de la grande halle et nouveaux espaces de ventes achèveront de moderniser et d’optimiser cet espace majeur de la gare. Cette première étape de transformations successives sera réalisée dans les emprises de la gare actuelle, en continuant chaque jour de servir 700 000 clients quotidiens et en apportant chaque année des améliorations, par un phasage des travaux jusqu’à 2018 qui constitue l’une des particularités de cette transformation.

Réaménagement de la gare de Paris-Nord Wilmotte & Associés Architectes
sur 4

L’étude commandée à l’architecte Jean-Michel Wilmotte propose une deuxième étape de transformation entre 2018 et 2023 visant à ouvrir la gare sur la ville et à l’agrandir considérablement.

Créer un nouveau pôle maillant la gare du Nord, la gare de l’Est et le pôle Magenta.

Ce nouvel ensemble, ne constituera plus seulement une collection de points de transit mais un véritable maillon urbain, poreux et traversant. Il tissera de nouvelles connexions urbaines et offrira aux habitants du quartier des services, des magasins en gare, des bureaux, enfin un flux de transport en commun clarifié et pacifié.

Édifier un nouveau pôle départ grandes lignes, à l’est et au nord.

Prolongeant l’actuelle gare de banlieue à l’est de la gare historique, il canalisera l’ensemble des flux de départ – ainsi séparés des flux des voyageurs arrivants – vers un bâtiment plat et longiligne, ample passerelle perpendiculaire et vitrée qui surplombera et desservira les voies grandes lignes. Un grand jardin à ciel ouvert et un nouveau pôle commercial flanqués d’une plateforme bus/taxi et des bureaux insuffleront une nouvelle dynamique d’interaction entre la gare et son quartier, transformant la rue du Faubourg Saint-Martin en une nouvelle artère active et accueillante.

Amplifier le pôle transmanche, à l’ouest.

L’actuelle cours des taxis située entre la gare et le bâtiment de l’étoile du Nord sera couverte d’une grande verrière. Elle deviendra ainsi une véritable salle d’échange à l’échelle des flux actuels et futurs du terminal transmanche. Une grande trémie éclairée naturellement et ouvrant sur cette façade ouest, donnera accès à la zone de contrôle puis aux services et magasins. La zone d’embarquement le long des grands pilastres en pierre du bâtiment historique offrira une vue inédite sur l’intérieur de la gare. Le bâtiment de l’étoile du Nord a vocation à devenir un hôtel 5* pour les visiteurs européens et les touristes d’affaires, en synergie avec le terminal.

Libérer la gare historique des flux d’arrivée.

Les flux départ et arrivée étant séparés grâce à la construction du pôle départ à l’est et au nord, l’intérieur de la gare historique retrouve sa pureté d’origine, épuré des interventions disgracieuses imposées par les nombreux flux qui s’y croisaient.

Magnifier le parvis d’arrivée, au sud.

Libéré du transit routier, le parvis redonnera sa place esthétique et symbolique au fronton de pierres de la façade historique. Un nouveau bâtiment léger et minimaliste, constitué d’une fine voûte en verre et acier, pourra venir s’inscrire dans les cinq grands tympans de la façade historique. Quelques restaurants achèveront de rendre le parvis vivant et festif, hall d’arrivée dans Paris à ciel ouvert et vitré !

Cette transformation de grande ampleur permettra en outre à Paris d‘être au rendez-vous des grandes échéances internationales qui pourraient attendre la ville en 2024.

Votre gare : Paris Gare du Nord

Jeremie ZEGUERMAN, directeur de gare

Lauren KAHN, chef de gare

112, rue de Maubeuge 75010 Paris

horaires

Lundi - Mardi - Mercredi - Jeudi - Vendredi - Samedi - Dimanche de 04:30 à 01:00

horaires jours fériés

Lundi - Mardi - Mercredi - Jeudi - Vendredi - Samedi - Dimanche de 04:30 à 01:00