SNCF Gares & Connexions met à l'honneur la déclaration universelle des droits de l'homme

David Paquin

A l’occasion du 70e anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, SNCF Gares & Connexions et ses partenaires ont inauguré ce jour une exposition visant à mettre en lumière ce patrimoine vivant et immatériel.

Rubriques associées :
Culture, Exposition

Le 10 décembre 1948 au Palais de Chaillot, 43 pays membres des Nations Unies adoptaient et signaient en Assemblée générale la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Ils proclament ainsi les droits inaliénables de chaque être humain sans distinction aucune, ni de sexe, ni d’origine ethnique, ni de fortune, ni d’opinion politique, ni de religion, ni de langue.
Alors que nous célébrons cette année leur 70e anniversaire, les fondements de cette déclaration sont plus que jamais d’actualité.

Parce qu’elles accueillent chaque jour 10 millions de visiteurs, les gares françaises ont un rôle majeur à jouer pour transmettre et faire vivre ces valeurs au quotidien.

Les gares agrègent des flux de visiteurs d’une grande diversité. SNCF Gares & Connexions, appuyée par ses partenaires, Human Rights Watch, Amnesty International, et la Fondation Lilian Thuram, a décidé de de mettre à disposition ses emplacements d’affichages culturels pour exposer la Déclaration universelle des droits de l’Homme, dans son intégralité.

Pour célébrer et transmettre ce patrimoine vivant, 84 gares vont se muer, pendant deux mois, en relais des droits de l’homme :
- les 30 articles de la déclaration seront diffusés aux visiteurs de 30 gares le 10 et le 21 décembre prochains;
- depuis le 12 novembre, un concours d’écriture est consacré autour du sujet de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Les meilleurs textes seront à la disposition des visiteurs, dans les distributeurs d’histoires courtes présents en gare.

Cet événement s’inscrit pleinement dans la volonté de SNCF Gares & Connexions de s’engager au service de la citoyenneté et du vivre-ensemble.

Citation :
Patrick Ropert, Directeur Général de SNCF Gares & Connexions :
« Cette déclaration est un patrimoine immatériel et vivant. Patrimoine vivant, car il nous rappelle quels sont nos droits inaliénables. Patrimoine vivant, car il nous rappelle à notre mission citoyenne de faire vivre ces droits au quotidien. Pour célébrer et transmettre ce patrimoine vivant, 84 gares vont se muer, pendant deux mois, en médias des droits de l’Homme. »